Des jumelles, mon plus beau cadeau de Noël quand j'étais enfant

Des jumelles, mon plus beau cadeau de Noël quand j'étais enfant

Lorsque j’ai commencé l’astronomie à l'âge de 8 ans, j’ai réclamé un télescope à mes parents. Ils se sont précipités dans un magasin de jouets et ont acheté un coffret avec une lunette en plastique.

Dans ce coffret, il y avait aussi un livre avec des belles images de la Lune, des planètes et même des galaxies! Ca allait être formidable! J’ai assemblé cette lunette de 50mm en plastique avec l’aide de mon papa et je me suis précipité le premier soir où il a fait beau dans le jardin de mes parents. Toujours avec l’aide de mon papa, j’ai regardé la Lune. Waoouh que c’était magnifique! Je découvrais pour la première fois les cratères de notre beau satellite naturel et j’imaginais déjà qu’un jour j’irai moi même poser les pieds dans ce sable comme l’avait fait Neil Armstrong. J’étais enchanté. J’ai donc voulu aller plus loin. Avec cette même lunette en plastique j’ai pointé ma première planète, Jupiter. Et là quelle déception!! L’image était toute petite, floue et ne montrait aucun détails. C’était très loin des photos qui avaient été faites par les grands télescope de l’époque! Même chose avec Saturne dont j’avais du mal à voir les anneaux et des galaxies que je ne voyais même pas du tout. C’était donc ça l’astronomie? Persuadé que je ne pourrais jamais voir quoi que ce soit, j’ai rangé ma lunette au placard déçu par cette activité. 

Deux ans plus tard, je me suis décidé à ressortir du placard ce jouet en plastique qui ne me montrait rien. J’ai compris alors que même les lentilles et objectifs étaient en plastique et que la qualité de ces éléments étaient la cause de ma grande déception. J’ai alors demandé à mes parents un autre télescope. Cette fois-ci j’en voulais un vrai! Oui, comme ceux des observatoires. Mes parents m’ont alors expliqué que cela coûterait très cher et qu’ils ne pouvaient pas m’offrir un si grand télescope pour Noël. On est allé ensemble à la Maison de l’Astronomie à Paris pour demander conseil et choisir un instrument adapté à mon âge. Persuadé que le vendeur conseillerait à mon père d’acheter la belle lunette que j’avais repéré dans le fond du magasin, je fus encore une fois déçu puisque le vendeur conseilla une paire de jumelles que mes parents ont acheté pour moi. Une paire de jumelles PERL 7x50 Sun Baryum. Ce fut en fait, probablement l’un des plus beaux cadeaux que j’ai jamais reçu!

Je ne pouvais toujours pas voir les anneaux de Saturne ni la bandes de nuages sur Jupiter, mais je pouvais découvrir plein d’autres choses. J’ai appris les constellations, je regardé mes premières étoiles doubles, je me suis perdu dans la Voie Lactée, j’ai découvert les nuages de gaz étranges que sont les nébuleuses et j’ai même pu voir la galaxie d’Andromède. Et tout ça sans l’aide de mon papa. J’étais terriblement fier de découvrir cela tout seul, juste avec une carte, et je ne ratais jamais l’occasion d’un ciel clair pour sortir dans le jardin regarder les étoiles et partir à la conquête de nouveaux objets célestes qui me faisaient rêver. J’avais enfin un instrument de bonne qualité et suffisamment simple pour qu’un enfant de mon âge puisse s’en servir seul, qui me permettait de voir quelque chose

En grandissant, j’ai approfondi ma nouvelle passion et encore aujourd’hui je me sers de ce cadeau que l’on m’a fait il y a presque trente ans. Ma paire de jumelles m’accompagne partout. Oui bien sur, j’ai d’autres instruments, mais le seul qui m’accompagne dans toute mes soirées, ce sont mes jumelles.

Articles associés